Pourquoi tu me filmes? La délicate alchimie du rapport filmeur/filmé

Dans les documentaires dits de portraits, le rapport filmeur/filmé détermine la nature même du film. Il lui donne matière et couleur et offre au spectateur une place de choix dans une relation triangulaire. Ces configurations, chaque fois spécifiques, sont souvent décrites et questionnées par les réalisateurs. Mais on entend bien plus rarement la voix des personnages, ces indispensables partenaires.

Pour ce débat, Addoc invite deux couples réalisateur/personnage pour mettre en résonance les deux expériences et ainsi éclairer différemment cette problématique. Quelles sont les attentes de chacun ? Comment s’instaure une relation triangulaire entre le personnage, le réalisateur et le film en devenir ? Comment se redessinent les contours du personnage lors du montage ? Par quels moyens le cinéaste le protège, le respecte et l’expose tout au long du récit ? Que conserve-t-on de cette expérience ?

Autant de questions dont débattront Alice Diop et son personnage Steve Tientcheu (La mort de Danton), ainsi que Blaise Harrison et son personnage Armand Suarez (Armand, 15 ans l’été), quelques années après les tournages.

Débat préparé par Benoit Felici, Luc Maréchaux, Michèle Massé, Benoît Peytavin et Mina Rad.