Addoc soutient l’appel aux dons de l’ADCI, l’ASP et la SDI

En mai dernier, Addoc s’était positionné contre la censure à Argenteuil, alors que M. Georges Mothron, Maire d’Argenteuil, avait fait déprogrammer du cinéma municipal deux films présentés par deux associations indépendantes :

  • La sociologue et l’ourson d’Etienne Chaillou et Mathias Théry, présenté par « l’Association pour la Défense du Cinéma Indépendant des Films d’Auteurs et des salles d’Art et d’Essai » (ADCI), un film qui retrace, sous une forme originale, un an de débat national sur le mariage pour tous.
  • 3000 nuits, de Mai Masri, présenté par l’association « Argenteuil Solidarité Palestine » (ASP), raconte l’histoire d’une jeune Palestinienne incarcérée dans une prison israélienne hautement sécurisée, où elle donne naissance à un garçon.

Après des volte faces du Maire d’Argenteuil, l’ADCI, l’ASP et la SDI ont décidé de se pourvoir en justice via une procédure de Requête de Référé afin d’obtenir l’annulation de cette décision et la reprogrammation des deux films. Un avocat a été mandaté à cet effet pour les représenter.

Les deux associations ont décidé de faire un appel aux dons pour financer ce recours en justice, et défendre ainsi la liberté d’expression, de création et de pensée.

Pour les soutenir :  dons à envoyer par chèque à ADCI – Espace Mandela – 82 Boulevard du Gal Leclerc – 95100 ARGENTEUIL, libellés à l’ordre de : « Association pour la Défense du Cinéma Indépendant »