30e Festival International du cinéma ethnographique Jean Rouch

VOIR AUTREMENT LE MONDE, TRENTE ANS DE CINEMA ETHNOGRAPHIQUE
FESTIVAL INTERNATIONAL JEAN ROUCH

En mars 1982 se déroulait, à Paris au musée de l’Homme, le premier Bilan du film
ethnographique. Depuis, plus de mille trois cents films venus du monde entier ont été projetés, reflet de l’évolution sociale et culturelle des sociétés humaines et de la richesse de leur diversité. Créée par le cinéaste ethnographe Jean Rouch, cette manifestation internationale, entre culture et science, est organisée par le Comité du film ethnographique et le CNRS.

Lors de la seconde édition, Jean Rouch écrivait dans son texte d’introduction pour le catalogue : « Le cinéma ethnographique est devenu adulte dans le monde entier sous le nom d’Anthropologie Visuelle. Il nous a semblé important de célébrer ce “rituel de passage à l’âge d’homme” au cours d’un Bilan annuel du film ethnographique. »

Le Bilan du film devenu, en 2008, Festival International Jean Rouch, manifestation de référence, fêtera, en 2011, les trente ans de son existence par l’organisation d’événements exceptionnels dans différents lieux de Paris, en province et à l’étranger, à la rencontre d’un public toujours plus enthousiaste et curieux.

Trente ans de cinéma pour voir autrement le monde et réfléchir sur le devenir des hommes, dépasser la placide description de la réalité, sortir des chemins battus de l’exotisme, enfin pour entendre la parole de tous. Cet engagement que s’est fixé le Comité du film est plus que jamais d’actualité à l’heure de la globalisation et de l’uniformisation. Chaque année, le festival a pour mission d’en présenter les tendances les plus originales et les plus pertinentes. Ce cinéma sur le réel existe, nous le projetons et nous le défendons.

Diffuser des films est une étape nécessaire mais pas suffisante, il faut aussi prendre le temps d’établir un débat. Depuis trente ans, le festival consacre à la fin de chacune des projections, un moment important d’échange entre cinéastes, producteurs, chercheurs, étudiants, programmateurs de festival ethnographique et le public.

Pour réaliser cette édition du festival le Comité du film ethnographique a établi un partenariat nouveau avec la société SITA, filiale de SUEZ Environnement, représentée par sa filiale Ile-de-France*. Un prix « Anthropologie et développement durable » attribué par Sita – Suez Environnement, récompensera le meilleur film mettant en valeur le rôle de l’anthropologie pour la prise de conscience des aspects sociologiques et culturels de l’empreinte humaine sur l’environnement.

Jacques Lombard, président du Comité du film ethnographique et le Comité d’organisation

Retrouvez le programme complet sur http://www.comite-film-ethno.net/

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.