A la découverte de Georges Zsiga

Sortie le 4 janvier

3 séances, 6 films

avec Jackie Berroyer, Adrienne Pauly, El Driss, Patrick Grandperret, Jo Prestia, Jeoffrey Oryema, Juliette Simon, Sagamore Stevenin, Georges Zsiga, Magali Giraudo etc

Au cinéma St André des Arts
30 rue St André des Arts 75006 Paris
Métro Odéon/St Michel

1ère séance :
Aïku pour roger Diamantis (2011)
«Aïku» bref poème japonais de cinq vers, il vise à exprimer l’évanescence des choses. Le dernier vers devant surprendre ou contredire les précédents. Roger Diamantis a créé le cinéma «St André des Arts» au coeur du quartier Latin à Paris. Ce cinéma d’Art et d’essai a fait découvrir en France (entre autres…) Rivette, Rohmer, Cassavetes, Wenders etc…
Ainsi que la plupart des talents méconnus du cinéma indépendant mondial.Synopsis : Roger Diamantis alité, veut revoir son cinéma, le St André des Arts. Arrivé sur place, il disparaît…

Budapest étoilée (2011)
un film documentaire de Georges Zsiga.
Trois citoyens français, d’origine juive hongroise remontent le fil de leur passé. Du royaume sans roi dirigé par le régent Horthy résultant du traité du Trianon (1920), à la révolution de Budapest en 1956…
Trois personnages en quête d identité tentent de reconstruire le puzzle de leur histoire. Apparaît en filigrane la tragédie de l’Europe Centrale.

2ème séance :

Copier/coller karaté
Georges Zsiga et la voie de la main vide
Film documentaire sur un jeune prof. de karaté, primé au festival international du film sportif de St Vincent en Italie. Il fut sélectionné par Alain Delon pour accompagner son film «Mort d’un pourri»

La nuit des indiens
Long métrage de fiction écrit, réalisé et interprété par ce même Georges Zsiga.
En 2008, Il est sélectionné au Hoferfilmtagefestival (festival allemand créé par Wenders, Fassbinder, Badewitz entre autres) La juxtaposition d’un documentaire sur un prof. de karaté plein de certitude; P.A Boutang (Métropolis) qualifiait le doc. de «beau film stalinien» et d’une fiction tournée 25 ans après, sur la glissade l’espace d’une nuit de ce même prof. d’arts martiaux dans le clair-obscur du Bois de Boulogne, peuplé de travestis et de dealers (Magali Giraudo et Jackie Berroyer stupéfiants…)


3ème séance :

Kiaï
Fiction. Deux profs de karaté un peu ringards et gigolos fuient avec l’argent d’un hold-up qu’ils n’ont pas commis, en prenant une otage nympho. Bad idea! Avec El driss, Juliette Simon, G. Zsiga. Sélection Festival de Hof (2008)

Paris-Budapest (2007)
Essai-documentaire sur la diaspora hongroise en France. De l’aristocrate communiste, viscontien, à l’une des plus talentueuses pianistes mondiales, en passant par l’un des Hongrois auteur de l’attentat du Petit-Clamart contre De Gaule…sans oublier Litzi réscapée du ghetto de Budapest en 1944.

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.