Addoc au Cinéma du Réel

Addoc_REEL2014_WEB

Télécharger le flyer

# 1 Pourquoi tu me filmes? La délicate alchimie du rapport filmeur/filmé
Samedi 22 mars 2014 à 12h / Petite salle Niv-1 du Centre Pompidou / Entrée libre

Dans les documentaires dits de portraits, le rapport filmeur/filmé détermine la nature même du film. Il lui donne matière et couleur et offre au spectateur une place de choix dans une relation triangulaire. Ces configurations, chaque fois spécifiques, sont souvent décrites et questionnées par les réalisateurs. Mais on entend bien plus rarement la voix des personnages, ces indispensables partenaires.

Pour ce débat, Addoc invite deux couples réalisateur/personnage pour mettre en résonance les deux expériences et ainsi éclairer différemment cette problématique. Quelles sont les attentes de chacun ? Comment s’instaure une relation triangulaire entre le personnage, le réalisateur et le film en devenir ? Comment se redessinent les contours du personnage lors du montage ? Par quels moyens le cinéaste le protège, le respecte et l’expose tout au long du récit ? Que conserve-t-on de cette expérience ?

Autant de questions dont débattront Alice Diop et son personnage Steve Tientcheu (La mort de Danton), ainsi que Blaise Harrison et son personnage Armand Suarez (Armand, 15 ans l’été), quelques années après les tournages.

Débat préparé par Benoit Felici, Luc Maréchaux, Michèle Massé, Benoît Peytavin et Mina Rad.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

#2 TROP DE DOCUMENTAIRES A LA TELEVISION ?! Réforme du COSIP et redéfinition du documentaire
Samedi 29 mars 2014 à 14h / Espace Ilôt Niv-1 du Centre Pompidou / Entrée libre

La confusion entre magazine, reportage et documentaire met en péril les ressources mêmes du documentaire de création : la télévision développe de plus en plus des produits low cost prétendument appelés documentaires qui accèdent à ce titre au COSIP, le compte de soutien du CNC dédié à l’audiovisuel. Conscient de ces dérives, le CNC a entrepris une réforme qui est pour nous, documentaristes, l’occasion de remettre en jeu la définition du documentaire de création.

Désireuse d’élaborer des propositions, Addoc invite des professionnels pour nourrir la réflexion : Guillaume Blanchot (direction de l’audiovisuel au CNC), Aude Servais (sociologue), Jean-Marie Durand (Les Inrockuptibles), Alexandre Cornu (Les Films du Tambour de Soie).

Débat préparé par Christophe Andréi, Daniel Kupferstein, Marion Lary et Catherine Réchard.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

#3 LA NUIT A DES YEUX Projection d’un film noctambule
Mardi 27 mai 2014 à 20h à L’Entrepôt rue Francis de Pressensé Paris 14 (reservation@lentrepot.fr)

Au sein de la programmation La Nuit a des yeux conçue par Marie-Pierre Duhamel pour le Cinéma du réel 2014, Addoc choisira un film qui sera présenté lors d’une soirée spéciale à l’Entrepôt. La projection sera suivie d’un débat animé par Marie-Pierre Duhamel, Marion Lary et Mika Gianotti. La Nuit peut être vampire (figure fantastique aux inépuisables variations qui à elle seule catalyse nos inquiétudes) ; disparaître (phénomène qui prive de nuit le monde dit développé) ; ou se faire accueillante pour les braconniers du musée (qui n’a un jour rêvé d’avoir pour soi tout un musée, une nuit ?) ; comment rendre les noirs profonds de la nuit (de la maîtrise du clair obscur, jusqu’au ténébrisme, autant d’éléments-clés du drame cinématographique.) Entrez avec nous dans cette expérience du Cinéma de la Nuit.

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.