Cloud Rock mon père

Sortie en salle le 12 octobre

Cloud Rock est un personnage hors-norme.
C’est un hippie de la première heure, un de ceux qui n’a jamais renoncé à son idéal : prendre des drogues, être libre, individualiste, connecté avec l’univers. Ses deux grandes passions sont la majiruana et le vélo.
Kaleo a 35 ans. Kaleo est le fils de Cloud Rock. Il n’a vu son père que deux fois depuis l’âge de 3 ans.
Un jour, Cloud Rock envoie une lettre à Kaleo et lui propose de faire une randonnée cycliste dans la région du volcan Mont Saint-Helens, entre Seattle et Portland. Une manière de renouer les liens entre un père et son fils. Une randonnée comme pour remonter le temps d’une époque, l’épopée des mouvements hippies des années 60 et 70.
Un temps de cinéma aussi puisqu’en embrassant l’Histoire de ces mouvements, Kaleo embrasse sa propre histoire face à un père auquel il demande des comptes.
Enfin, une manière forte de revenir sur des questions essentielles : que signifie être père, que signifie être parent, et quelles en sont les responsabilités ?
Si « Cloud Rock, mon père » explore la difficulté de se construire face à un père absent il tente aussi de comprendre pourquoi la génération hippie a finalement échoué dans sa propre quête de liberté.

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.