Journée professionnelle « Webdocumentaires »

MARDI 14 OCTOBRE 2014, 10h-18h
SALLE DE CONFERENCES DE L’ALCAZAR (MARSEILLE)

Le webdocumentaire est apparu au milieu des années 2000. Près de 15 ans plus tard, on continue de s’interroger quant à sa nature, à ses formes et à sa réception. Ce genre en plein essor pose donc question aux publics comme aux professionnels – documentaristes, producteurs, diffuseurs, programmateurs, bibliothécaires …

La BMVR de Marseille, Images en Bibliothèque, Films Femmes Méditerranée et le Blog Documentaire vous propose une journée professionnelle en deux partie, la matinée questionnant la nature du webdocumentaire et sa place en bibliothèque ; l’après-midi sera consacrée au statut de la parole au sein du webdocumentaire.

10h-12h30
Le webdocumentaire et sa place au sein de la mediatheque
par Images en Bibliothèques et le Blog Documentaire

– Présentation du « Mois du webdoc » et de « Singulier Pluriel, le webdoc tisse sa toile » (par Marianne Palesse, IB)
– Aperçu d’œuvres et navigation au sein d’une sélection de webdocs (Nicolas Bole, le Blog Documentaire)
– Comment diffuser et mettre en valeur un webdoc dans sa médiathèque (par Marianne Palesse, IB)
– Comment projeter un webdoc sur grand écran et organiser une projection-rencontre commentée en direct (Nicolas Bole et Marianne Palesse).
– Questions / réponses

14h30-18h
Comment donner la parole dans le webdocumentaire ?
par Films Femmes Méditerranée et le Blog Documentaire

Depuis quelques années, le web bouleverse les codes de l’écriture, qu’elle soit journalistique et cinématographique. Genre apparu il y a une petite dizaine d’années, le genre web documentaire concentre nombre d’œuvres qui ont interrogé les conséquences de ce nouveau statut du spectateur : celui d’internaute interagissant.

Avec l’avènement du web social, la place de ces internautes a encore été modifiée. Désormais, il est possible de faire agir ou réagir son audience en vue de la faire participer à l’œuvre. Du commentaire partagé sur un forum (dans Prison Valley) à la réponse à un questionnaire générationnel au cœur de l’expérience web (dans Génération Quoi ?), cette « révolution participative » permise par le web ne va pas sans poser des questions de fond.

Modifie-t-elle la façon de donner la parole telle qu’elle existe dans le documentaire linéaire ? Quels sont les enjeux de la participation des internautes ? Comment organiser la parole publique dans un web documentaire? Comment conserver l’intention d’auteur dans une oeuvre à plusieurs voix ? Comment produire une expérience participative nécessitant un accompagnement après la mise en ligne ?

14h30 – 16h
Table ronde animée par Nicolas Bole, rédacteur en chef webdocumentaire et nouveaux médias au Blog documentaire, auteur du livre Le webdoc existe-t-il ?

Propositions d’intervenants :
– Alexandre Cornu, producteur aux Films des Tambours de Soie, (Marseille)
– Margaux Missika, productrice à Upian et auteur de Génération Quoi ? (Paris)
– Emmanuel Vigier, réalisateur de documentaire et du webdocumentaire Terres communes (Marseille)
– Caroline Donati, journaliste et réalisatrice de Syrie, Journaux intimes de la révolution (Paris)
– Simon Bouisson, auteur et réalisateur de Stainsbeaupays (Paris)

Présentation et Projections de Webdocumentaires

16h30 – 18h
Présentation des webdocs par Sonia Jossifort, directrice de la programmation au FFM.
Projection et performance de webdocumentaires réalisés par des femmes en leur présence sur la thématique du monde arabe :

– Syrie, Journaux intimes de la révolution, réalisé par Caroline Donati et Carine Lefebvre-Quennell (Paris) http://syria.arte.tv/
– Sout el Shebab, la voix des jeunes, écrit et co-réalisé par Nina Hubinet (Paris) http://egypte.franceculture.fr/
– Fatea, Le travail des femmes en Algérie de Carole Filiu (Marseille) http://fatea.tv5monde.com/
– Dans les murs de la Casbah de Céline Dréan (Rennes). http://casbah.france24.com/webdoc/

Inscription et renseignement auprès de la BMVR.
Contacts : Magali Roux-Denoyer (mrouxdenoyer@mairie-marseille.fr) ou de Raymond Romano (rromano@mairie-marseille.fr)

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.