Mirage d’un village russe de Luc Thauvin

Récit d’une rencontre d’un jeune cinéaste français à la recherche d’une « Russie éternelle » avec un village russe et ses cinq derniers habitants. Diki, village créé par des paysans en fuite au début du siècle dernier est le mirage de cette quête. Né de la résistance à la collectivisation en 1928, il disparaît aujourd’hui, après 80 ans de vie, sans jamais avoir été inscrit sur aucune carte officielle du territoire. Il s’agit de ce qui n’est plus et renait autrement.

Dans le cadre du Docu-club “Territoires perdus” de la Bibliothèque Faidherbe
Samedi 15 mars à 15h00   
Bibliothèque Faidherbe / 18 rue Faidherbe, Paris 11ème
Entrée libre
A l’issue de la projection un débat sera animé par Béatrice Plumet, cinéaste, et Caroline Zéau, maître de conférences. En présence du réalisateur

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.