Séminaire « Cinéma et Anthropologie »

Le deuxième séminaire du groupe « littératures et anthropologie » consacré au thème « cinéma et anthropologie » aura lieu le mardi 16 décembre de 16h à 18h, Salle 1 du Collège de France (11 place Marcelin Berthelot 75005).

Intervenants :
– Michèle Fiéloux. Anthropologue et réalisatrice, LAS.
– Jacques Lombard. Anthropologue et réalisateur, Directeur de recherche honoraire à l’IRD.

Explorer et écrire avec l’image. L’exemple des Mémoires de Binduté Da

Dans la continuité des travaux de recherche effectués par Michèle Fiéloux sur le monde Lobi, nous avons réalisé en 1990 un film à l’occasion de l’organisation du bobuur de Binduté Da, rituel des secondes funérailles qui promettait d’être particulièrement spectaculaire en raison de la personnalité hors du commun du défunt ainsi honoré.
Notre ambition était très grande pour ce projet et nous voudrions tenter ici d’en rendre compte. Avant même le tournage et tout en nous adaptant à l’évolution imprévisible des évènements qui allaient se produire, nous avons réfléchi à une écriture cinématographique qui autoriserait une véritable mise scène de l’imaginaire partagé qui accompagne une telle performance et en définitive lui donne son sens. La connaissance de cette société et des enjeux particuliers qui se sont focalisés dans ce rituel nous ont permis de construire cet événement à travers le propre regard des participants.

Pour préparer ce séminaire, vous pouvez voir le film réalisé par Michèle Fièloux et Jacques Lombard sur Vimeo et consulter les publications qui y sont relatives :
– « Les Mémoires de Binduté Da ». 16 mm/couleurs/1990/52’. Réalisateurs : Michèle Fiéloux et Jacques Lombard.Film disponible en ligne sur : vimeo.com/28190568.
– « Faire la plus grande place à l’Imaginaire », de Michèle Fiéloux et Jacques Lombard, in CinémAction, 3ème Trimestre 1992, N° 64120.
– « Les mémoires de Binduté Da » de Michèle Fiéloux et Jacques Lombard, EHESS, 1998.
– « Images d’Afrique et Sciences sociales », Michèle Fiéloux et Jacques Lombard, Karthala, 2000.

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.