Cycle : Mémoires contemporaines, du documentaire à la fiction

Le lundi 16/01/2012 – 17h
Petite Salle, niveau -1, Centre Pompidou
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Désert d’Atacama, nord du Chili. C’est dans ce lieu aride et silencieux que le cinéaste Patricio Guzmán, a planté sa caméra. Ici, tandis que les astronomes du monde entier profitent de la qualité exceptionnelle du ciel pour scruter les étoiles, familles de disparus, historiens et archéologues remuent la terre pour comprendre leur histoire. Les yeux rivés au sol, des femmes fouillent le sable brûlant à la recherche des fragments éparpillés de leurs proches, victimes de la dictature de Pinochet. Dans ce documentaire, le réalisateur chilien examine la mémoire d’une nation qui s’attache à regarder le ciel plutôt que ses récentes déchirures.
Dans ce lieu étrange qu’est le désert d’Atacama se déploie aussi le roman surréaliste et polyphonique du jeune auteur chilien Felipe Becerra Calderón. Abordant de manière détournée l’histoire douloureuse de son pays, il raconte le quotidien et les errances de personnages oscillant sans cesse entre réalité et hallucinations.

Programme

17h00 : projection de Nostalgie de la lumière, film documentaire de Patricio Guzmán, Atacama productions, 1h30 min.

19h00 : Débat animé par Bruno Patino, maître de conférences, directeur de France 5.

Avec :
Patricio Guzmán, cinéaste, fondateur et directeur du festival international du documentaire de Santiago (FIDOCS).
Felipe Becerra Calderón, écrivain. Il est l’auteur de Chiens féraux, Anne Carrière, 2011.

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.