Festival pointdoc

pointdoc, un festival pour ouvrir le cinéma documentaire au plus grand nombre.

Un succès inattendu, une deuxième édition sur les rails
Le festival pointdoc fait avec 250 euros, c’est 200 films reçus, 20 films en ligne, plus de 17 000 visionnages, 600 visiteurs uniques/jour dans 90 pays avec en tête : la France, la Belgique, l’Italie, la Suisse, les Etats-Unis, le Canada, et le Brésil. Encouragé par un tel enthousiasme, festival pointdoc lance sa deuxième édition du 15 janvier au 29 janvier 2012.

Une sélection hétéroclite, le reflet de la diversité du genre documentaire
Comme l’année dernière, l’équipe de pointdoc s’attachera à sélectionner des films d’auteurs engagés dans un cinéma humaniste, sensible et subjectif. pointdoc entend montrer la richesse du genre documentaire à travers des regards et des formes variées.

Un programme libre, un festival participatif
pointdoc réunit tous les ingrédients d’un festival classique transposé sur la toile à l’adresse suivante :http://www.festivalpointdoc.fr. Du 15 janvier au 29 janvier 2012, vingt films sélectionnés seront en libre accès sur le site. Deux catégories distingueront ces films : «Première création» et «Film jamais diffusé». Pour chacune de ces catégories, deux coups de cœurs seront attribués : l’un par un jury de professionnels du documentaire, l’autre par le public qui pourra voter en ligne. Des échanges avec les réalisateurs seront proposées sous forme de tchat en direct. Les quatre coups de cœurs auront la chance d’être projetés lors d’une soirée de clôture, le 16 mars dans une salle de cinéma parisienne.

Un jury prestigieux
Séduits par le concept original du projet, Jean Libon, Olivier Horn, Vanessa Rousselot, Nicole Brenez, René Ballesteros et Delphine Piau ont accepté de participer à cette deuxième édition.

Internet, un nouvel espace de diffusion pour le documentaire
Né du constat qu’il existe peu de moyens de diffusion pour les documentaires, pointdoc a gagné son pari. La réussite de la première édition révèle en effet un vrai besoin de la part des cinéastes et producteurs de montrer leurs œuvres. Pour les créatrices du festival : « Cela prouve aussi l’intérêt du public pour ce genre que nous pensons populaire, mais méconnu. Internet est donc l’outil adéquat car libre, et accessible à tous par-delà les frontières.» Ainsi, le cinéma documentaire pourra s’ouvrir non plus simplement à un public averti, mais au grand public.

http://www.festivalpointdoc.fr/index.html

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.