In situ

Diffusion le 21 Juin 2012 de 19h à 20h30
le 22 Juin de 17h à 21h
à la Friche la Belle de Mai (salle de la Cartonnerie), Marseille
gratuit

Réalisée à partir d’une expérience de création menée avec des personnels de surveillance et des personnes détenues à la Maison d’arrêt de Paris-La-Santé, d’après la nouvelle de Kafka « Devant la Loi ».
Nouvelle publiée dans «À la colonie disciplinaire et autres récits» dans la traduction de Catherine Billmann et Jacques Cellard (c) Actes Sud 1998 pour la traduction française. Avec l’aimable autorisation des éditions Actes Sud.
Devant la Loi se tient un Garde. Un homme arrive et préfère se décider à attendre jusqu’au jour où il aura obtenu la permission d’entrer. Il reste assis là des journées et des années sans savoir que cette entrée n’était destinée qu’à lui. Ici, en prison, on est côté pile ou côté face… Parfois devant la loi du hasard, mais toujours devant la Loi. Ici comme ailleurs, devant la Loi, devant ce dont nous nous autorisons et ce qui nous fait advenir auteur. Cinq séquences interrogent la mécanique de l’enfermement par-delà les statuts. Qui habite la prison ? Le surveillé ou le surveillant ? L’un tombe, se regarde, bascule de si proche, la cellule, à si loin, la cité ; l’autre ouvre, ferme, se met en face de son trouble. L’un ressasse dans sa cellule, l’autre se répète indéfiniment dans un bout de couloir.

L’installation «In situ» sera suivie d’un échange avec le public en présence des réalisateurs.

L’installation est présentée par Lieux fictifs dans le cadre du « colloque sur la création artistique avec les publics sous main de justice » (20, 21 et 22 juin 2012 à la Friche la Belle de Mai)

http://www.lieuxfictifs.org/

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.