Les Mises en récit du réel

Jeudi 19 janvier 2012 18 H 45
La Maison des ensembles
3-5 rue d’Aligre 75012
Salle 11 (1er étage). métro Ledru-Rollin

Chris Marker et sa réception par Pascale Cassagnau

Si depuis quelques années déjà en effet, la rencontre entre l’art contemporain et le documentaire s’est avérée particulièrement féconde, c’est que le document et l’archive comme question et méthode constituent un véritable horizon de pensée en tant que donnée heuristique et marque d’historicité, tant pour l’art que pour le cinéma. La forme du film -essai, le récit de science-fiction, l’interrogation sur les vraies/ fausses archives représentent les modalités principales d’un autre cinéma, inventé par Chris Marker, dont les films ne cessent d’inerver la création contemporaine et construisent le principe d’un cinéma documentaire politique, produisant l’espace d’une contre-information radicale, envers exact des médias officiels. Si la place du document au sein même de l’art contemporain représente un enjeu esthétique important, c’est en revisitant l’oeuvre de Chris Marker, composée de films-essais, de livres, de photographies, que la jeune génération d’artistes a pu à son tour inventer son propre cinéma.

Pascale Cassagnau est docteur en histoire de l’art et critique d’art, responsable des fonds audiovisuels et nouveaux médias au Centre national des arts plastiques (Ministère de la culture). Elle collabore à Art Press depuis de nombreuses années. Elle est l’auteur de textes sur Chris Burden, James Coleman, John Baldessari, Pierre Huyghe, Dominique Gonzalez Foerster, Matthieu Laurette notamment. Ses recherches portent les nouvelles pratiques cinématographiques, dans leur dialogue croisé avec la création contemporaine.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Le séminaire commence à l’heure précise. et se termine à 20 H 30.

+ d’infos : http://www.art2day.fr ou contact@art2day.fr

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.