Pierre Perrault, Cinéaste de la réalité et de la parole

Suite au colloque international organisé en mai dernier à Rio de Janeiro par l’association brésilienne Balafon, en partenariat avec l’IRCAV / Sorbonne Nouvelle et l’appui de l’université de Montréal, et à l’occasion de la rétrospective intégrale du cinéaste présentée à la Cinémathèque française, ce nouveau colloque réunissant des spécialistes du cinéma documentaire de plusieurs
pays permettra de faire le point des recherches sur le cinéma direct québécois et l’oeuvre de Pierre Perrault, cinéaste, poète et théoricien du cinéma documentaire. Il rassemblera certains participants du colloque de Rio et également de nouveaux intervenants présents à Paris : des cinéastes, des producteurs, et des chercheurs de différentes disciplines.
Pierre Perrault, disparu en 1999, est l’un des grands noms du cinéma documentaire mondial et l’un des fondateurs du cinéma direct. Son oeuvre comprend une trentaine de courts et longs métrages, des centaines d’émissions radiophoniques, des recueils de poésie et des essais sur le cinéma. Son premier long métrage, co-signé en 1962 avec Michel Brault, « Pour la suite du monde »,
sélectionné à Cannes en 1963, est devenu une référence majeure dans l’histoire du cinéma. Ses films ont toutefois été rarement projetés en France au cours de ces dix dernières années.

Retrouvez le programme détaillé ici

vendredi 23 et samedi 24 novembre 2012,
aux Ateliers Varan, entrée libre dans la limite des places disponibles

Organisé en partenariat avec l’IRCAV / Sorbonne Nouvelle (Michel Marie), l’association Balafon (Juliana Araujo) et les Ateliers Varan,
et à l’occasion de la rétrospective consacrée au réalisateur à la Cinémathèque française du 7 au 25 novembre,

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.