Projections de documentaires à l’ENSBA Paris – février 2015

Mercredi 4 Février à 18h

Rencontre avec Thomas Heise, documentariste originaire de Berlin-Est dont les films ont été longtemps interdits en RDA, auteur notamment d’une mémorable exploration de l’histoire de la RDA à travers ses propres rushes, « Material » (2009)*.

Projection de «Städtebewohner», Thomas Heise, 2014, 82′, n&b

Récit du quotidien dans la Comunidad San Fernando, une prison de Mexico qui rassemble deux cents détenus, condamnés en tant que mineurs à des peines de cinq ans maximum. La caméra observe silencieusement la vie qu’ils y mènent et s’approche plus particulièrement de trois garçons : Samuel et Ever, condamnés pour meurtre alors qu’ils étaient encore des enfants, et Irving, un ancien cambrioleur désormais effrayé à l’idée de retrouver le monde extérieur et la liberté, quand viendra le printemps.
Le film est issu d’un atelier inspiré par le poème éponyme de Bertold Brecht écrit en 1921, dans le cadre d’une proposition du Goethe Institut de Mexico.

Thomas Heise est né en 1955 à Berlin-Est. De 1975 à 1978, il est assistant à la réalisation au studio des longs métrages de la DEFA, à Potsdam-Babelsberg. De 1978 à 1983, il fait ses études à la Hochschule für Film und Fernsehen. Depuis 1983, il travaille comme auteur free lance et metteur en scène de théâtre, ainsi que dans le domaine radiophonique et le cinéma documentaire. Jusqu’à la fin du régime de la RDA, tous ses projets de films documentaires sont entravés par des « moyens opérationnels », détruits ou confisqués.

*Material est un montage de rushes et de scènes inédites des précédents films réalisés par Thomas Heise en RDA, sur une vingtaine d’années. Quasi sans commentaire, ces “restes” puissamment architecturés apparaissent comme autant de témoignages décisifs pour comprendre l’Allemagne actuelle. Le matériau du montage donne à penser la matière même de l’Histoire, en posant un regard alternatif et vibrant sur les deux dernières décennies de l’histoire allemande.

Mercredi 11 Février à 18h

Projection de « Violette Leduc, La chasse à l’amour », Esther Hoffenberg, 59’, 2013

Esther Hoffenberg nous invite à découvrir Violette Leduc, écrivaine intense et passionnée, soutenue toute sa vie par Simone de Beauvoir, et dont les textes sur le plaisir féminin marquent l’histoire de la littérature. Elle revient sur les lieux où elle a vécu et travaillé, à Paris et à Faucon, et y convie des lectrices et lecteurs passionnés, dont plusieurs amis proches. Catherine Viollet, Cécile Vargaftig, Carlo Jansiti, Anaïs, Alison, Daniel, Serge et Claude Lanzmann dessinent le portrait de cette femme en avance sur son temps, qui ne craignait pas le scandale en évoquant sa bâtardise, son avortement ou ses amours homosexuelles, et que la censure n’a jamais réussi à faire taire. Le film nous permet aussi de découvrir des archives rares de Violette Leduc, d’entendre sa voix si particulière, et d’écouter des extraits de ses livres aux titres évocateurs, comme Ravages, Thérèse et Isabelle ou L’Affamée, lus d’une manière simple et sensible par Dominique Reymond.

Esther Hoffenberg débute avec la réalisation d’un long-métrage documentaire en 1980 : Comme si c’était hier, coréalisé avec Myriam Abramowicz. Elle crée la société de production et de distribution LAPSUS en 1989, et produit une soixantaine de films documentaires, dont de nombreux « grand formats » tels que Charlotte, Vie ou Théâtre ? de Richard Dindo, La Raison du plus fort de Patric Jean, Nous les enfants du XXème siècle de Vitali Kanevski, La Devinière de Benoît Dervaux, et Ceux de Saint-Cyr de Philippe Costantini. LAPSUS a également produit des collections: DESIGN, avec ARTE-France et le Centre Pompidou et ARTISTES, avec la Réunion des musées nationaux et France 5.

Les deux vies d’Eva marque son retour à la réalisation en 2005, suivi par Discorama, signé Glaser (2007) Au pays du Nucléaire (2009) et Violette Leduc, la chasse à l’amour (2013).

Avec le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, distributeur du film

Informations pratiques :
Beaux-arts de Paris l’école nationale supérieure
14, rue Bonaparte 75272 Paris cedex 06
01 47 03 50 45
www.beauxartsparis.fr
contact : martine.markovits@ensba.fr

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.