Zambie: à qui profite le cuivre?

Jeudi 14 juin à 20h
au Nouveau Latina

Une soirée débat dans le cadre des Jeudis du FIFDH de Paris et en partenariat avec la revue Altermonde

Zambie: à qui profite le cuivre?
de Audrey Gallet & Alice Odiot
2011 / 52 min / Prix Albert Londres 2012
En mai 2011, la plus puissante société de négoce de matières premières, «Glencore», ouvre une partie de son capital aux bourses de Londres et Hong-Kong, rompant avec 37 ans de tradition du secret. La multinationale espère ainsi dégager entre 9 et 11 milliards de dollars. C’est la troisième plus grande introduction en bourse jamais réalisée en Europe. Le géant suisse, premier fournisseur de cuivre au monde, exploite l’or rouge de Zambie. La mine de Mopani est sa plus importante source directe de cuivre. Pourtant, depuis dix ans, elle est déficitaire et ne paie plus d’impôt sur ses bénéfices à la Zambie, un des pays les plus pauvres du monde. La méthode d’extraction, financée avec des fonds d’aide au développement, est efficace mais extrêmement dangereuse. Un groupe d’habitants a choisi de se battre : ils veulent porter plainte contre Glencore et mettre fin à la pollution qui ravage leur ville. Savior Mwambwa, un économiste zambien, et une activiste française vont les aider à réunir les preuves qui permettront l’ouverture d’un procès. Tout au long de leur enquête, de la Suisse à l’Afrique, ils ont également réussi à prouver une évasion fiscale à grande échelle. En avril 2011, cinq ONG ouvrent un procès à l’encontre de Glencore pour violation des principes de l’OCDE…

Retrouvez le programme des Jeudis sur
www.festival-droitsdelhomme.org

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.