Addoc au festival Traces de vies

tracesdevies

TRACES de VIES, invite Addoc – l’Association des Cinéastes Documentaristes, à animer deux temps de l’édition 2013 du festival:

Est-ce ainsi que les documentaristes vivent? – rencontre professionnelle
Mardi 26 novembre de 17h à 19h – Salle Gripel – Maison de la Culture
Communication sur les recherches et réflexions de l’atelier politique d’Addoc autour des conditions de vie et de travail des cinéastes documentaristes. Présentation de témoignages, échanges…
En présence de Marion Lary et Pablo Rosenblatt de l’atelier politique d’Addoc.

La Toile d’Addoc – construction d’un parcours Traces de vies
Vendredi 29 novembre à 14h – Salle Chavignier – Maison de la Culture
Les cinéastes de l’édition 2013 sont invités à déposer une séquence sur La Toile d’ADDOC. L’atelier animé par Anne Galland proposera ensuite la réalisation collective d’un parcours associant des séquences documentaires…
www.latoile.addoc.net
Atelier ouvert au public

Le programme du festival:

La sélection 2013
Les découvertes de la compétition avec plus de cinquante documentaires courts, moyens et longs métrages.
Au-delà des événements dramatiques qui ont mis certaines régions, certains pays sur le devant de la scène cette année, qu’est-ce qui rythme les jours, les pensées, le travail des habitants de ces territoires ?

« Ida et volta ». Hommage au Portugal
Ida e volta, allers/retours. Comme le tournoiement de la jupe d’une danseuse portugaise, entrevu dans l’espace d’un film. Comme le voyage entre pays d’origine et pays d’exil ou le parcours entre les films de cette thématique. Deuxième communauté lusitanienne de France, Clermont-Ferrand a connu une forte immigration portugaise dans les années soixante. Trois générations ont partagé la vie des quartiers, des villages, des écoles et des entreprises. Se croiser ne suffit pas pour se connaître, le cinéma peut apporter une autre découverte mutuelle.

La leçon de cinéma avec Leonardo di Costanzo jeudi 28 novembre de 9h30 à 17h à l’amphi Michel-de-l’Hospital, école de droit
Né en 1958 à Ischia province de Naples, Leonardo Di Costanzo est scénariste et réalisateur. Il a enseigné plusieurs années aux [Ateliers Varan-http://www.ateliersvaran.com
à Paris, lieu emblématique de la formation documentaire. Auteur de plusieurs longs métrages documentaires, il entretient un lien indéfectible avec la ville de Naples. Il excelle à montrer la dureté mais aussi la magie qui habite cette ville et sa région.

La programmation Un juste regard social
Depuis 22 ans, le festival, organisé par l’ITSRA un centre de formation de travailleurs sociaux, met en perspective la difficulté de vivre de certains d’entre nous et les réponses qui sont apportées. Dans un contexte sociétal où les troubles sont étiquetés, confondant les individus avec des catégories, des documentaristes s’engagent à faire un pas de côté. Les représentations et présupposés savoirs sur la notion de handicap sont aussi particulièrement bousculés.

Pour retrouver l’ensemble du programme détaillé, rendez-vous sur le site de Traces de Vies: http://www.tdv.itsra.net/spip.php?page=programme

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.