Assemblée Générale 2014

Mercredi 4 juin 2014
A partir de 18h00
à la Scam

5 avenue Vélasquez, Paris 8e
Métro Villiers

Chaque année, nous tâchons de faire de l’assemblée générale une rencontre conviviale. Cette réunion annuelle est l’occasion de faire le point sur ce qui anime l’association et ses membres, de porter un regard rétrospectif sur les initiatives mises en œuvre l’année écoulée et de boire un verre ensemble.

Cette année, Addoc a pris un cap vivifiant : nous avons amorcé deux cycles de projections, l’un thématique, l’autre nous permettant de montrer des films d’adhérents ; nous nous sommes mobilisés autour de la négociation des annexes VIII & X qui concerne les intermittents du spectacle ; nous avons été présents sur des questions politiques comme la réforme du cosip ; nous avons renforcé notre présence en festival en intervenant aux États Généraux de Lussas, à Traces de vies à Clermont Ferrand et au Cinéma du réel ; nous avons tissé des liens avec d’autres associations professionnelles comme les Monteurs Associés et l’Union des Compositeurs de Musique de films…

Toutes ces actions offrent une plus grande visibilité à l’association et nous permettent de brasser des problématiques qui nous concernent tous.
Comment maintenir ce dynamisme ? Quelles actions développer davantage ? Comment intégrer de nouveaux membres ? Toutes ces interrogations sont autant de défis dont le Conseil d’Administration que nous élirons devra s’emparer.

Pour échanger sur toutes ces pistes et ainsi réfléchir à ce que nous voulons faire de notre association, nous vous invitons à venir nombreux à notre prochaine assemblée générale !

Quel accompagnement dans l’écriture?

Comme l’an dernier, nous consacrerons une partie de l’assemblée générale à une thématique qui nous concerne tous.
Un auteur est – par la force des choses – très seul au début de l’écriture de son projet documentaire.
Que cela vienne de ses membres ou d’auteurs extérieurs, Addoc est de plus en plus souvent confrontée à une demande d’accompagnement dans cette phase de travail particulièrement solitaire. Addoc doit-elle répondre à ce besoin et de quelle manière ? Comment infuser du collectif dans une étape de travail si personnelle ?
Par le passé, nous avions mis en place l’atelier « Partages d’écriture » : pendant deux ans, il a réuni une dizaine de personnes qui s’entraidaient en lisant, analysant et commentant les dossiers des uns et des autres.
Comment s’inspirer aujourd’hui de cette expérience positive en lui donnant plus d’ampleur ?
Ensemble, nous tenterons de mettre en commun nos besoins ainsi que les expériences d’entraide que chacun a pu mettre en place pour faire face à cette situation.

Voir la convocation

Les commentaires sont clos, mais les trackbacks and pingbacks sont ouverts.