La fête est finie, de Nicolas Burlaud

au Cinéma Les Trois Luxembourg

« Nous installons en notre sainte citadelle ce monstre de malheur. À ce moment aussi, Cassandre ouvre la bouche, dévoilant l’avenir, elle que, par l’ordre d’un dieu, les Troyens n’ont jamais crue. Et nous, malheureux, qui vivions notre dernier jour dans la ville, nous ornons les temples des dieux de feuillages de fête.« 
Virgile, ÉNÉÏDE, Livre II

La fête est finie raconte comment, sous couvert de rénovation urbaine et au prétexte de l’année « capitale culturelle européenne », le centre-ville de Marseille a été l’objet d’une gigantesque opération visant à en évincer les populations les plus pauvres au profit de quartiers d’affaires et de centres commerciaux.

Nicolas Burlaud s’est réapproprié une matière militante – des vidéos réalisées collectivement pour lutter contre cette gentrification – pour en faire un film personnel, à la fois implacable, rageur et désabusé, porté par la métaphore du cheval de Troie.

Comment un travail militant devient du cinéma ? Comment ce film s’inscrit-il dans l’histoire du cinéma engagé ?

Addoc vous propose d’en débattre avec le réalisateur ainsi que Claire Savary et Laurent Cibien (Addoc)

Dimanche 8 novembre à 19h30
Cinéma Les 3 Luxembourg
67, rue Monsieur le Prince
Paris 6e

Retour haut de page