Raconte-moi ton docu #1

Soirée proposée par l’Atelier des Pitchs

Addoc vous donne rendez-vous le mercredi 26 juin 2019 au Centre Louis Lumière de 19h à 22h pour une soirée spéciale.

Raconte moi ton docu, c’est une soirée d’échanges entre le public du centre Paris Anim’ Louis Lumière et trois documentaristes d’Addoc.

C’est l’histoire d’une idée qui se change en film et de la mise en route d’un projet documentaire avec ses aléas. Ces cinéastes détailleront le processus de réflexion depuis les intentions travaillées dans un dossier, de l’évolution d’un point de vue jusqu’aux premiers contacts avec les producteurs éventuels de ces films en cours.

Le 26 juin, que vous soyez vous-mêmes porteur d’un projet ou simple curieux de la pratique documentaire, vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez à ces jeunes réalisatrices. Elles vous raconterons la cuisine interne de la fabrication de leur film dans un moment de dialogue et de partage.

Présentation des projets :

  • Animitas, de Mélanie Brun

Au Chili, lorsque quelqu’un meurt tragiquement dans l’espace public, on lui construit à l’endroit même de sa disparition une animita, une petite maison, mémorial populaire où se recueillir et demander des faveurs. Je vais à la rencontre de ceux qui érigent et honorent les animitas et ensemble nous nous souvenons. Morceau par morceau, je construis une animita pour Alex, mon grand amour mort il y a plus d’une décennie, pour lui donner plus d’existence et mieux le laisser partir.
Projet présenté aux Pitchs Addoc en 2017.

  • Athenian Material, de Laure Vermeersch

Nous traversons Athènes du centre jusqu’aux marges de la ville où brille la mer surplombée par la décharge Phyllis (verdure en grec). Les invisibles charrient la matière, déchets ou trésors, objets d’avidité et d’angoisse. Ils sont éboueurs, militants écologistes, chiffonniers et tziganes-ferrailleurs.
Tasos, éboueur au centre politique de la ville, et fils d’éboueur, assume sa frustration et sa joie de vivre. Thomas prédit une crise généralisée des déchets d’ici deux ans, s’attaque aux institutions et menace de répandre ses cendres sur la décharge terre maudite. Sa femme Aphrodite, sa tendre, est en charge des ordures à la Région. Giorgio, tzigane albanais, suspect, avance vers la gueule ouverte des bennes face à la mer pour sauver ce qui peut lui être utile. Et si les illégaux étaient les seuls, les meilleurs recycleurs de la ville ?
Projet présenté aux Pitchs Addoc en 2017.