Visages défendus, de Catherine Réchard

Rencontres Addoc #8

Jeudi 12 mai à 20h – Cinéma Luminor

2015 /1h15 / Candela productions

Le film :

Corps morcelés, visages biffés, pixelisés, floutés, sont tout ce qui parvient de l’image des détenus, dissimulés derrière les murs des prisons. Des images qui alimentent la peur de l’autre et le fantasme de dangerosité.

Avec les personnages –participants à un cours de philo à l’intérieur de la  prison ou anciens détenus– Visages défendus s’interroge sur les effets de ces représentations et sur leurs conséquences à long terme, après l’incarcération.

Le débat :

« Quel est l’impact de cette mise en scène de la dangerosité dans les médias, quand vient le moment pour les anciens prisonniers de trouver une place dans la société ? Dans quelle mesure cette représentation corrompue façonne-t-elle notre regard ? En quoi ces visages occultés seraient-ils subversifs et pour qui ?

Au cours du débat, nous interrogerons la relation de la réalisatrice avec les personnes filmées, dans le contexte très particulier de la prison, quand il s’agit de revendiquer son propre droit à l’image –sinon à l’existence– d’abord à l’intérieur des murs et après en être sorti. Au-delà de la peur de l’autre et de nos fantasmes, le film de Catherine Rechard pose la question de l’altérité, du regard que nous posons sur l’autre, avec ou sans caméra. »

Séance en présence de la réalisatrice et animée par Charlotte Szlovak et Gilles Trinques, documentaristes et membres d’Addoc

Cinéma Le Luminor
20, rue du Temple
Paris 4e

Retour en haut